Vous êtes ici

Ô'CULTISSIME !

Nos dédales de rayonnages sont encore souvent l’occasion de découvertes.

Voici le dos d’une reliure parsemée de crânes, de tibias en croix et de flammèches. Le tout doré.

 

 

Mille millions de mille sabords ! Un livre traitant de la piraterie ? De rites infernaux ? Ou d’intrigantes empoisonneuses ? Prudence !

Raisonnons-nous, un tel livre aurait déjà attiré notre attention… Alors un manuel de médecine un brin carabin ? Ou une histoire des sépultures et cérémonies idoines aux accents baroques ? Nous brûlons peut-être… Ouvrons-le !

 

 

Du gothique… Rien d’occulte, tout livre en langue allemande au XVIIIe siècle est imprimé en gothique… Et avec cet imposant portrait frontispice, vous devinez ?

 

 

Oui Il s’agit d’une oraison funèbre, ou plutôt de plusieurs reliées en un grand volume. Toutes font l’éloge de feu Alexander von Rothenburg (1646-1712), l’un des héritiers potentiels (en tout cas jusqu’alors) de divers fiefs de l’actuelle Pologne, et de la seigneurie de Masevaux !

Voici qui justifie sa présence dans nos collections ! Et cette reliure soignée et pour le moins parlante ? Une reliure macabre parfois utilisée pour revêtir des sermons ou des éloges funèbres dès le XVIe siècle.

C’est le seul exemple pour l’heure que nous ayons identifié dans nos collections, réputées tortueuses certes, mais pas encore catacombesques…