Vous êtes ici

Les objectifs

Un projet hors normes pour des collections uniques

Il s’agit non seulement de restaurer le couvent et le cloître des Dominicains, joyaux du patrimoine colmarien, mais également de repenser, littéralement de fond en comble, la préservation et la valorisation des collections, qui sont d’une valeur inestimable.

Un exemple parmi mille autres : la Bibliothèque des Dominicains de Colmar est une des trois seules institutions en France, avec la Bibliothèque Nationale de France à Paris et le Musée Condé de Chantilly, à posséder un exemplaire du premier livre imprimé à Strasbourg. La « Bible à 49 lignes » est sortie des presses de Johann Mentelin en 1460, cinq ans seulement après celle de Gutenberg. Tout comme son illustre prédécesseur, c’est un chef-d’œuvre de l’art typographique à ses débuts.

Depuis la catastrophe du 24 août 1870 et la destruction par le feu de la bibliothèque de Strasbourg, ce patrimoine aux facettes multiples n’a pas d’égal. Il recèle la mémoire écrite de l’Alsace depuis les temps les plus reculés, ce qui en fait un élément essentiel de l’identité régionale. Mais au-delà, il s’agit du legs direct de l’histoire de la vallée du Rhin qui, à l’âge d’or de l’Humanisme rhénan, fut le berceau de l’imprimerie et des techniques de reproduction de l’image. Ainsi, ces collections qui rassemblent France, Allemagne et Suisse sont bien les témoins de la civilisation écrite européenne.

Cependant, ces inestimables richesses demeurent largement méconnues car peu accessibles. Consciente des responsabilités historiques qu’un tel héritage lui confère, la Ville de Colmar lance donc aujourd’hui un ambitieux programme de rénovation et de revalorisation de la Bibliothèque des Dominicains, qui sera financièrement soutenu par l’Etat, la Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et le Département du Haut-Rhin.

De la « Bibliothèque des Dominicains » aux « Dominicains de Colmar »

Le nouvel équipement qui verra le jour en 2019 devrait satisfaire tous les publics (scolaires, résidents colmariens, touristes, grand public, publics académiques et chercheurs) tout en rendant justice au cloître des Dominicains, ce lieu magique, et à ses collections uniques. Les Dominicains de Colmar, ce seront tout à la fois :

  • Un lieu patrimonial classé aux Monuments Historiques en accès libre.
  • Une bibliothèque incluse dans le réseau des bibliothèques de la Ville de Colmar avec ses collections accessibles à tous.
  • Le lieu de conservation et de présentation d’une collection de livres anciens parmi les plus riches de l’espace rhénan.
  • Un musée s’appuyant largement sur les nouvelles technologies.
  • Un lieu d’expositions temporaires.
  • Un centre européen d’étude et de recherche, accessible tant aux chercheurs locaux qu’aux universitaires, dans le but de diffuser la connaissance.

En somme, les Dominicains de Colmar sont porteurs d’une ambition forte mais fondée : partir du patrimoine exceptionnel que Colmar a hérité pour créer un centre actif et attractif consacré à l’étude scientifique et à la diffusion des connaissances sur le livre et l’image, du Moyen-Age à nos jours. Colmar deviendra ainsi un pôle d’excellence du mouvement en plein essor des humanités numériques et renforcera sa position dans le paysage universitaire alsacien et européen.